Olivier CROIX - entreprise MONROC

Plaider pour une plus grande ouverture des entreprises à l'international

Olivier Croix, dirigeant de MONROC à Saint-Etienne du Bois rappelle que l'entreprise MONROC fait partie d'un groupe familial KERPRO (44) 230 personnes 90 M€. Le groupe est diversifié dans plusieurs activités autour du pneumatique et des essieux dont un acteur européen majeur dans la vente de roues et pneumatiques SONAMIA à Saint Hilaire de Loulay et un ensemble de 12 centres POINT S Centre Auto présents aux Flâneries à la Roche-sur-Yon et sur 11 autres zones commerciales dans une zone délimitée au Nord par une ligne Le Mans, Châteaubriant et Redon.

Riche de son expérience internationale, il plaide pour une plus grande ouverture des entreprises à l'international. En effet, il existe, pour celles qui auraient atteint une stabilité sur leur marché, la quasi-nécessité de se tourner vers les marchés étrangers. Le développement à l'international est lié à la notion de diversification de l'activité et nécessite diverses ressources : capital humain, financier, etc.

L'internationalisation : diversification géographique

Au même titre que l'on peut choisir d'adopter une diversification de sa gamme de produits ou de services, on peut se développer à travers la mise en place d'une stratégie de diversification géographique. Olivier Croix, est convaincu qu'une entreprise qui a su prouver sa maturité économique sur son marché a la nécessité de se diversifier géographiquement et donc de réfléchir à un nouveau périmètre d'action.

Etape clef : Cibler son territoire.

L'internationalisation est un processus par étape, il est préférable de cibler une zone géographique précise après l'autre. Cela est d'autant plus important que les objectifs sont souvent réalisés sur du moyen voire long terme. C'est un véritable marathon, si la vision de l'international est trop globale, l'entreprise ne sera pas en mesure de se donner les moyens de réussir comme elle aurait pu le faire en fonctionnant par zone. 

Evaluer le marché avant de se lancer

Evaluer en détails les opportunités, les forces en présence, le potentiel commercial, etc. permet d'identifier le marché le plus attractif avant de se lancer. Le meilleur moyen (et le plus efficace!) de valider son pays cible reste la visite d'un salon professionnel sur place. Avec l'expérience, on acquiert la capacité de déterminer rapidement la pertinence de son choix grâce aux contacts avec les acteurs du marché local : prospects, clients, partenaires, concurrents, etc.

Article et propos recueillis par Mathilde LEMAN - mai 2016

Retour
Partagez sur les réseaux sociaux :