Philippe GAUTHIER- entreprise DIFAGRI

Vendée International : "un atout de plus quand on met en place une stratégie internationale, que de côtoyer des professionnels de l'export"

Philippe Gauthier, dirigeant de DIFAGRI, société spécialisée dans les produits diététiques pour les animaux d'élevage depuis 1973, témoigne sur le parcours de sa société à l'international, mais également sur la valeur ajoutée que Vendée International a pu apporter à son ouverture sur les marchés étrangers. En effet, la société a rejoint, l'année dernière, le réseau d'exportateurs vendéens.

La première étape  ou "L'export d'opportunité totale"

Philippe Gauthier intègre la PME familiale en 2008, l'entreprise est alors dans une dynamique internationale « d'opportunité », les activités export sont principalement portées par une demande venue de l'étranger et représentent 2.7% du chiffre d'affaires de l'entreprise. Il arrive à doubler ce chiffre en 3 ans, essentiellement grâce à son réseau personnel.

Etape 2 ou  "L'Export d'opportunité professionnelle"

En 2013, afin d'exploiter au maximum les opportunités internationales qui s'offrent à elle, l'entreprise recrute une professionnelle en administration des ventes qui est trilingue et partiellement dédiée à l'export. Philippe Gauthier explique que le développement international prend alors une place à part entière au sein de l'entreprise.  C'est aussi cette année-là, qu'il participe aux premières réunions de lancement de Vendée International, en présence des membres fondateurs : D. Soulard, J. Audureau et J. Graveleau, avec la volonté de rejoindre le réseau quand son entreprise sera prête.

Etape 3  et "La mise en place d'une véritable stratégie export"

Fin 2015 marque un tournant, en effet, Philippe Gauthier et son équipe décident d'adopter une démarche proactive vis-à-vis de l'international et intègrent l'internationalisation dans la stratégie de développement de DIFAGRI.  L'objectif annoncé d'ici 3 à 5 ans est d'atteindre un CA de 12M€ dont 20% d'export (2.5m€), a l'heure actuelle DIFAGRI réalise 10.7 % de son CA à l'export pour un CA total de 8.7M€.

Le plan d'action et les outils de développement 

Outre le recrutement d'un responsable export prévu en septembre prochain, l'entreprise investit dans un nouvel outil de production : une usine opérationnelle au troisième trimestre 2016. Le dirigeant considère cette nouvelle structure comme une vitrine qui permettra d'accueillir et de répondre aux demandes des futurs clients et collaborateurs étrangers. Il fait également appel à la CCI et au concours de Fernando Delgado, Conseiller International ce qui lui permet d'être accompagné dans sa démarche par des experts de l'international.

Vendée International 

La même année, il est sollicité par Yves Brochard, Président de Vendée International (VI), et rejoint le réseau d'exportateurs vendéens. Il participe à la mission collective de prospection en Algérie, puis aux rencontres telles que la réunion thématique « La maitrise de vos contrats à l'international » ou encore la réunion de travail axée sur les opportunités du marché algérien en présence de la délégation de la Chambre de Commerce Algéro-Francaise (CCIAF). 

Il considère l'appartenance à VI comme une opportunité lui permettant de développer ses contacts et d'échanger avec des entrepreneurs précurseurs dans leur modèle d'internationalisation. Il n'est absolument pas nécessaire, selon lui d'appartenir au même secteur d'activité ou au même milieu professionnel pour partager son expérience et sa vision de l'international mais au contraire, ces différences permettent de s'enrichir mutuellement.

"Je dirai seulement que cela peut être un atout de plus quand on met en place une stratégie internationale, que de côtoyer des professionnels de l'export. J'invite les gens qui souhaitent découvrir l'export à nous rejoindre".

Article et propos recueillis par Mathilde LEMAN - mai 2016

Retour
Partagez sur les réseaux sociaux :